Un article très intéressant du Figaro intitulé "quand les ados se lâchent" a retenu mon attention.

J'y ai découvert le terme Skin parties que je ne connaissais pas (pourtant j'ai 25 ans, mais bon je suis vielle aux yeux les ados).

Cet article parle de la banalisation de la bisexualité (ou des ados qui jouent à être bisexuels), des threesomes (plans à 3), etc

Le journaliste note le rôle clés des séries et des stars dans l'expansion de ce genre de phénomène qui devient un moyen de communiquer, d'être présents dans la presse à scandale, etc

"L’exacerbation des pratiques est une chose, ce qui les inspire et les influence en est une autre. Le roulage de patins entre filles – une pratique rituelle des skins parties – est aussi un argument de communication incontournable pour une chanteuse ou une actrice depuis le baiser entre Madonna et Britney Spears aux MTV Video Music Awards, en 2003. Aujourd’hui, Angelina Jolie, Fergie, Lily Allen, Megan Fox ou encore Drew Barrymore confient volontiers un passé ou des penchants bisexuels dans leurs interviews. Katy Perry a fait son beurre avec la chanson I Kissed a Girl et Lindsay Lohan ne s’est pas privée de médiatiser sa relation avec la DJette Samantha Ronson."

Ainsi que l'influence de l'entourage, la fin des couples unis pour la vie, la montée en puissance des divorces & remariages

"« Les 15-18 ans d’aujourd’hui sont les enfants de l’ère Internet et de la généralisation du téléphone portable, qui ont généré une mutation dans les comportements de leurs parents. Les couples d’adultes se font (via Internet) et se défont (via Internet et les SMS) à une vitesse croissante et beaucoup d’adolescents sont confrontés non pas au séisme d’un divorce, mais à une multitude de passagers dans les vies de leurs pères et mères respectifs. À qui s’identifier, à qui s’opposer ?"

Mais le journaliste finit par une note positive. Non les ados d'aujourd'hui ne croient plus aux contes de fées et au prince charmant. Mais ils s'extasient devant la relation fusionnelle, l'amour interdit entre Bella & son vampire dans Twilight... Donc le romantisme n'est pas mort... Merci qui ? Merci Twilight... Non plutôt merci Robert Pattison ?

2118681207_1