• Emploi

- La recherche d'emploi est aussi une affaire de chance

"Interrogez plusieurs personnes qui viennent de retrouver un bon job et ils vous confieront, la plupart du temps, qu'à un moment ou à un autre de leur recherche, ils ont eu de la chance.

Mais si vous écoutez attentivement leur histoire, vous constaterez que la chance en la matière n'a rien à voir avec le hasard"

- Premier emploi, les règles du jeu, les Echos

"L'emploi repart pour les jeunes diplômés. Encore faut-il, pour obtenir son premier job, bien maîtriser les règles d'un jeu qui a changé avec la crise. Et, surtout, comprendre ce que les entreprises attendent. Nombre de candidats se plaignent en effet d'une certaine opacité, de l'existence d'un « marché caché », dont les mécanismes leur échappent. Voici un bref rappel de ce qu'il faut savoir pour décrocher un premier poste."

- Comment négocier ses conditions d'embauche ?, Les Echos

"Avant de conclure une embauche, la majorité des employeurs sont ouverts à la négociation.  C'est ce qu'affirme le site de recrutement CareerBuilder.fr, qui s'appuie sur une étude menée auprès de 112 chefs d'entreprise français.  Selon lui, 69  % d'entre eux disent laisser une place à la négociation lorsqu'ils recrutent un candidat."

- Des séances de coaching en quelques clics, Les Echos

"Fort de dix ans d'accompagnement en entreprise, Laurence Petit-Dessaint a lancé , une plate-forme de mise en relation par téléphone avec des professionnels destinée aux dirigeants comme aux salariés. Gestion de conflits, évolution de carrière, préparation d'un entretien commercial... Dans le monde du travail, les problématiques sont multiples."

- Avez-vous la gueule de l'emploi ? , Les Echos

" Savez-vous utiliser les codes - vestimentaires , attitudes - attachés à votre métier, à votre fonction  ? Autrement dit, avez-vous la « gueule de l'emploi ». Il le faut. Mais attention à ne pas se figer dans un stéréotype, analyse Florence Lautrédou, coach et psychanalyste. "

- Les jeunes femmes souffrent moins du chômage que les hommes, L'Expansion

" Plus diplômées, elles évitent plus souvent le chômage, mais acceptent aussi des emplois précaires aux salaires moins élevés. (...)

"Les femmes ont toujours des emplois moins stables et des salaires moins élevés", jusqu'à 20% plus faibles chez les bac+5. Leurs "conditions d'emploi ne s'améliorent pas et restent bien en deçà de celles des hommes, à niveau de diplôme équivalent", alors qu'un "objectif d'égalité voudrait voir progresser d'un même pas le taux d'emploi et la qualité de celui-ci"

- Les femmes gèrent leur vie amoureuse comme leur carrière, L'Express

"Aussi diplômées que les hommes, les femmes sont désormais à la recherche d'un équivalent masculin de "haute qualité"."

- Réseaux sociaux : LinkedIn n°2 aux USA, devant MySpace, L'informaticien

Linked In s'est hissé en juin à la 2ème place aux Etats-Unis, derrière Facebook, mais devant My Space, et talonné par Twitter

- Le chercheur d'emploi doit-il tweeter ?

  • Hi-tech/internet

- La "e-carte" d'identité arrive, Le Point

- Akinator, le génie français aux 3 millions de téléchargements

- En 2010, le nombre de sites Internet en Chine a diminué de 41% suite aux mesures de contrôle plus strictes mises en place par le gouvernement

- 25% des Américains possédant un téléphone portable multifonction ont fait de cet appareil leur principale voie d'accès à Internet

- Un salarié sur deux restera branché sur la plage (source : strategies)

Plus d'un Français sur deux (56%) affirme qu'il restera connecté au travail durant ses vacances, selon un sondage mené par le réseau social Viadeo auprès de ses membres. Un sur cinq le fera à la demande de son employeur, tandis que 23% des personnes interrogées estiment que seule une urgence peut justifier de les déranger. Enfin, 21% des sondés considèrent qu'il est hors de question que le travail vienne troubler leurs congés.

- Ifop met en garde contre des tentatives de manipulation via la diffusion sur les réseaux sociaux de «sondages dits confidentiels» , qui risquent de se multiplier à l'occasion de la campagne présidentielle. A l'origine de cette alerte, un prétendu sondage confidentiel de l'Ifop relayé sur Twitter et indiquant, dans la perspective de la primaire socialiste des 9 et 16 octobre, une nette avance de Ségolène Royal à l'investiture. «Cette information ne correspond à aucune réalité, notre institut n'ayant jamais mené une telle enquête», souligne l'Ifop (source : strategies)

  • Medias

- Audience : le gratuit "20 Minutes" veut battre TF1 à l'horizon 2015