• L'amour 2.0 : Facebook et les relations amoureuses

"C'est par Facebook que les célibataires préfèrent passer pour donner un premier rendez-vous à une possible conquête, à 28% (derrière le face-à-face à 42%, quand même).

57% des gens cherchent à devenir amis sur Facebook avec les personnes qu'ils ont rencontré par ailleurs et qui leur ont plu.

52% des ruptures annoncées directement sur le réseau social, avant même que les amis soient prévenus"

Lire l'article sur le blog du Modérateur

 

fb


"C'est avec "un plaisir non dissimulé" que Pixmania annonce l'ouverture de son "Love shop", qui regroupe plusieurs centaines de références de sex toys, lingerie, cosmétiques, livres et jeux à acheter "les yeux bandés". En ajoutant aux articles vendus en propre par l'e-commerçant les catalogues apportés par les vendeurs de sa marketplace, cette nouvelle catégorie de produits ouvre avec 8 400 références. Pixmania rejoint donc les grand e-marchands généralistes commercialisant des sex toys : Amazon et Rueducommerce (respectivement 7 600 et 5 500 références, grâce à leurs marketplaces), mais également Cdiscount, La Redoute et 3Suisses, qui disposent tous trois de rubriques dédiées."

 

  • Débat web-TV : "L'Expérience client, nouveau vecteur de communication des marques"- 13h de la com

"Quelles stratégies B for Bank, Canal+, Lastminute.com et BHV mettent-elles en place pour capter l'attention du consommateur, susciter la préférence à leur marque et répondre à leurs enjeux de notoriété et de business? Avec quels messages, quels contenus, pour quels canaux? Comment optimisent-elles l'impact de leur communication à l'heure du Web 2.0 et des réseaux sociaux? Cette nouvelle émission Innovation & Cross-média, organisée par MC Factory en partenariat avec Stratégies, Adobe et Experian Cheetah Mail, réunit Pascale Furbeyre (B for Bank), Béatrice Roux (Canal+), Barbara Guérin (Lastminute.com) et Laurence Barba (BHV). Inscrivez-vous pour regarder l'émission en ligne ou recevoir le podcast."

01

 

"La boisson pour petits et grands approche des deux millions de fans sur sa page Facebook. Ce chiffre la place en tête des marques françaises présentes sur le plus grand réseau social du monde."

 

  • Sina Weibo: le nouveau Twitter ? - Influencia

"«Alors, t’es passé sur Sina Weibo?» …Telle sera peut-être la question que l’on vous posera début 2012 … En effet, Sina Weibo, le principal réseau social chinois, fort de ses 250 millions d’utilisateurs* , semble partir à la conquête du monde.

Le sitese targue de compter déjà pour membres Bill Gates, Tom Cruise. Et présidente du FMI vient de s'y inscrire il y a deux jours et d'envoyer son premier message: «bonjour Sina Weibo, j'ai hâte de partager avec vous. Christine Lagarde». La vidéo ci-dessous, qui circule sur le réseau chinois, illustre un état d’esprit conquérant puisqu’on y voit Mark Zuckerberg perdre tous ses amis …"

 

 

  • Les internautes bientôt plus nombreux en Inde qu'aux Etats-Unis - Strategies

Quelque 112 millions d'Indiens ont accès à Internet, soit 8% des 1,2 milliard d'habitants qui peupleent le sous-continent, selon une étude de l'Association des entreprises indiennes de l'Internet et du mobile réalisée au mois de septembre. C'est le troisième pays en nombre d'internautes, après la Chine (près de 500 millions) et les Etats-Unis (245 millions). L'Inde gagne entre 5 et 7 millions de nouveaux utilisateurs de la Toile chaque mois et pourrait ravir la deuxième place aux Américains d'ici deux ans, selon les auteurs du rapport. Google estime que les internautes indiens seront trois fois plus nombreux d'ici trois ans, grâce au développement d'Internet sans fil et des smartphones à prix abordables.

 

  • George Clooney demande des engagements à Nestlé sur le commerce équitable - Strategies

La diffusion sur Internet d'une vidéo parodiant la publicité Nespresso signée par l'association Solidar Suisse, et invitant les internautes à écrire à George Clooney pour que Nestlé adopte les normes du commerce équitable, a semble-t-il eu de l'effet. Selon le journal allemand Der Taz, le célèbre acteur aurait demandé à Nestlé de renégocier son contrat en stipulant que le groupe adoptait bien les règles du commerce équitable et ne recourait pas au travail d'enfants.