"Selon une étude de l’éditeur de solutions de sécurité Bitdefender, les hommes sont plus vulnérables aux arnaques sur Facebook que les femmes. Ainsi, si 64,2 % des femmes rejettent toujours les demandes d’amis provenant d’inconnus sur les réseaux sociaux, les hommes sont 55,4% a accepté refuser ces demandes. L’étude montre d’ailleurs que ces derniers seront plus enclins à accepter un nouvel ami si une photo de femme attirante y est associée. Or les femmes sont plus méfiantes et sont ainsi loin d’accepter toutes les demandes même lorsque la photo est flatteuse.

Par ailleurs, l’étude réalisée auprès de 1 649 individus au Royaume-Uni et aux États-Unis montre également que 24,5 % des hommes laissent leurs profils accessibles à tous contre 16 % des femmes. Même constat sur le lieu où se trouvent les hommes. Ils sont 25,6 % à le mentionner contre 21,8 % pour les femmes."

 

"24h00, spécialiste du e-commerce féminin, vient de publier son deuxième observatoire sur les e-shoppeuses, consacré à l’étude des « femmes cyberacheteuses assidues ». Baptisée, « De la e-shoppeuse à la f-shoppeuse », cette deuxième édition s’est attachée à réaliser un focus sur le comportement des e-shoppeuses sur les réseaux sociaux et les smartphones. L’infographie suivante nous offre une synthèse des principaux résultats. On y apprend, entre autres, qu’une majorité des e-choppeuses (52%) utilisent Facebook pour optimiser leur consommation."

e-shoppeuse

 

"En octobre dernier, Harris Interactive a réalisé une étude auprès de 2000  adultes américains, étude dont les résultats risquent de mettre à mal bien des idées reçues. Transposées sous forme d’infographie, les statistiques ci-dessous indiquent en effet qu’aux Etats-Unis, 55% des adeptes des jeux vidéo en ligne seraient des femmes. Partant de ce postulat, l’institut d’études s’est intéressé à la vie (privée) de ces femmes. Il en ressort par exemple que les gameuses font en moyenne plus l’amour que celles qui ne jouent pas, ou encore que le fait de s’adonner à ce loisir donne l’impression à 50% d’entre elles d’être plus intelligentes."

 

"Les cinq réseaux sociaux les plus connus par les français sont Facebook, YouTube, Twitter, Copains d'Avant et Dailymotion. Google+ arrive pour sa part en 8ème position.

Les français en moyenne sont inscrits à 2,8 réseaux sociaux. Ce chiffre n'a pas vraiment évolué depuis l'an dernier (il était de 2,9 en 2010 et de 1,9 en 2009). Il tend à confirmer que les français ne sont pas enclin à s'inscrire à un nouveau réseau social (un de plus) et souligne la difficulté qu'on les nouveaux entrants à s'imposer, à moins d'être consacrés à un secteur très vertical."

 

"Grâce à sa plate-forme connectée à l'API du site de microblogging, le cabinet Semiocast a réalisé une étude du 12 au 18 novembre, qui lui a permis de décortiquer l'ensemble des tweets postés. "Après filtrage, ce sont 4 500 tweet par jour en France qui évoquent des offres de stages ou d'emploi en France, soit plus de 30 000 sur la semaine étudiée"