Une revue du Web dominée par le rachat de Yahoo par Tumblr, THE BIG EVENT de la semaine. Un rachat qui suscite pas mal de questions. L'ancien empire Yahoo va t-il récupérer sa place de leader grâce à ce rachat ? Ou Tumblr va t-il connaître un sort funeste suite à ce rachat qui le prive de son côté "unique" et "indé" ? Les utilisateurs du réseau social sont inquiets.

 

"Le portail va mettre plus de 1 milliard de dollars sur la table pour s'offrir le réseau de blog. Audience, chiffre d'affaires, qualité des contenus: quels sont les enjeux ?"

 

"Arrivée il y a quasiment un an chez Yahoo!, la jeune PDG a déjà réalisé 11 acquisitions, la dernière en date étant le rachat de Tumblr pour 1,1 milliard de dollars. La méthode Mayer a déjà séduit les marchés financiers."

 

"Yahoo! a annoncé le rachat de Tumblr pour 1,1 milliard de dollars. Une annonce qui est loin de réjouir les utilisateurs du site."

 


 

 

L'autre sujet qui a agité les réseaux sociaux c'est le bad buzz d'Abercrombie avec son PDG qui se montre terriblement discriminant à l'égard des personnes qui ne rentrent pas dans du 36 ou du 38. Un bad buzz qui a porté un coup à l'image de marque auprès du grand public et, je suis ravie de constater que cela a également eu des conséquences négatives financièrement. Après ce bad buzz, la marque a été touchée côté portefeuille avec une baisse de 15% de ses ventes et 10 points de perdu en bourse. de quoi faire réfléchir le PDG et servir d'exemple.

"Dans une interview accordée au site Salon en 2006Mike Jeffries, PDG de la marque Abercrombie & Fitch, expliquait “on n’engage que des gens beaux en magasins. Les gens beaux attirent les gens beaux et nous ne voulons vendre qu’aux gens beaux et cool. Les autres, on n’en veut pas”."


En Vrac...

"4% des Français suivent le compte Twitter d’au moins une marque et 43% les aiment sur Facebook. Mais qu'attendent followers et fans de ces marques ?"

"Depuis quelques mois, Pinterest a mis à jour les fonctionnalités de son service. Pas de grands changements au niveau du design global, mais des petites améliorations pratiques."

"Les chiffres parlent d'eux-mêmes. L'adoption de Windows 8 sur le marché est bien en-deçà de celle du dernier grand échec de Microsoft en matière de systèmes d'exploitation, à savoir Vista."